Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Fuji-Yama’

Le mont Fuji-san fume t-il. That is the question!

1. Le nom de « Fuji » viendrait d’un toponyme aïnu et aurait été  associé   à une divinité du feu. En Occident, le Fuji-san est appelé, à tort, le Mont « Fuji-yama » (la raison est simple : un blaireau s’est emmêlé les pinceaux dans la traduction du kanji « montagne » !!! )

2. Contrairement aux idées reçues, le Fuji-san n’est pas un volcan unique, au contraire. De petits volcans  subsidiaires tapent l’incruste : le Fuji-san le Shin-Fuji, le Ko-Fuji, le Komitake et le Hôei. Il fait l’objet d’une constante attention car s’il semble endormi depuis sa dernière éruption en 1707, il possède un grand pouvoir de destruction en cas de réveil.

3. La première irruption notée et consigné par l’homme date de 864, la dernière en 1707. On dénombre environ une dizaine d’éruptions entre 781 et 1707. Bon, c’est un gros dormeur ! Heureusement.

4. Le Fuji-san est le plus élevé des 200 volcans que compte le pays. Son cône, d’une symétrie presque parfaite lui confère une pureté esthétique extrêmement privée par les japonais. C’est à la fois un symbole et un modèle pour de nombreux artistes.

5. La première ascension du Mont Fuji a été entreprise par un moine en 663. Jusqu’en 1872, les femmes n’eurent pas la permission d’y aller, à cause des  préceptes shintô (et leur fameuse notion de pureté !!!) A l’époque, seuls les moines et les pèlerins arpentaient les flancs du volcan. C’est une anglaise, Lady Parkes, qui brava les interdits et devint la première femme à oser gravir les pentes du Fuji (honneur à elle ! Quoi, qui a dit féministe ? Mais non, juste réaliste mdr)

Une belle vision avec un temple et un cerisier en 1er plan.

6. Depuis le 7ème siècle, le Fuji-san est vénéré par les Japonais, autant pour le danger qu’il représente en puissance que pour sa beauté. Au sommet du volcan a été établi le sanctuaire Shintô Sengen afin d’honorer les divinités de ce mont sacré. Des milliers de pèlerins en font l’ascension chaque année. (en gros, imaginer une fourmilière… vous avez compris :))

7. De la base du volcan au sommet de la montagne, le parcours pour gravir le Fuji est jalonné de 10 étapes. La plupart des grimpeurs utilisent la route qui les emmène directement à la cinquième étape. De là, l’ascension dure entre 3 et 8 heures selon les pistes (on voit les vrais sportifs et les flemmards !!) et la descente entre 2 et 3 heures (bizarre comme les gens ont envie de rentrer :)).

8. Que trouve-t-on au sommet du Fuji-san ? Au-delà d’une vue magnifique dans un paysage lunaire grandiose, il y a le sanctuaire Shintô Sengen, un bureau de poste (ah bon? C’est pour les livraisons directes avec les esprits?), un centre spatial d’observation et des échoppes vendant des nouilles. Il faut bien se sustenter après cette plus que pénible montée !

9. J’ai garder le meilleur pour la fin: le Fuji-san est un lieu privilégié pour…se suicider ! Rien qu’en 2002, on aurait retrouvé 78 cadavres dans les forêts au pied du volcan… Absolument charmant, et tellement romantiqueeee!!

Alors, qu’en pensez vous? Aimeriez-vous gravir les pentes du Fuji-san ?

Que feriez-vous une fois arrivé au sommet ?(dormir, manger, admirer le panorama, draguer, prier…?)

Publicités

Read Full Post »